Jeter des ponts entre les lieux, les langues et les temps ; dire l’exil, déjà celui de l’enfance. ...Suite




38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45
dialogue {at} bleu-autour {point} com

Brûlant de tout savoir d’Elle, François Graveline, gamin, dévora les pages que Pierre Larousse consacra au mot Femme dans son Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle (vol. 8, 1872). Rude initiation.
« Les femmes sont d’autant plus passionnées, plus lascives et plus débauchées, qu’elles vivent dans des pays plus chauds »… quand les Polonaises ont une conversation « capable d’enrhumer ». Sur les femmes arabes et noires, il lut des horreurs. Toutefois, la cause de l’égalité progressait. Et « les nations les meilleures, lui apprit Fourier, furent toujours celles qui accordèrent aux femmes le plus de liberté ».
Puis le gamin buta sur de révoltantes théories. « La femme, dit ainsi Proudhon, atteint plus haut que l’homme, mais à condition d’être portée par lui. » Et de réaliser, adulte, que ces théories, ces clichés, ces horreurs avaient la peau dure. Raison de plus pour exhumer ces pages.

ECHOS DE LA PRESSE

Lire la recension parue dans Le Figaro :
« Un livre que la maison d’édition Bleu autour a eu la bonne idée d’éditer. »

Papier

  • 13 x 17 cm

  • 256 pages

  • 12 €

  • octobre 2006

  • ISBN 978-2-9120-1954-7

Numérique

Version numérique
non disponible
pour l’instant

Audio seul

Version sonore
non disponible
pour l’instant

Genre-s

Traduction

Version Originale

Postface

Sans

Direction

Sans

Illustrations

Sans

Télécharger

Couverture

Avec
le
soutien
de
X
X