Jeter des ponts entre les lieux, les langues et les temps ; dire l’exil, déjà celui de l’enfance. ...Suite




38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45
dialogue {at} bleu-autour {point} com

« Ces cartes sont un album de famille, pour ceux qui l’ont perdu, qui n’en ont jamais eu. Ceux à qui la terre, sous les pieds, vient parfois à se dérober. Le sol est traître. Les visages, eux, ne mentent pas. » La jeune romancière Clémence Boulouque ajoute : « Mes ancêtres, alors, sont ces cartes – des figures muettes. Qui, entre elles, en secret, s’expriment en arabe, en judéo-arabe, en haketya. Il faut apprendre leur langage. C’est le travail de ceux qui restent. Réapprendre. »
Le judéo-arabe, Nicole S. Serfaty, le parle. Et ces portraits de femmes issues de familles juives traditionnelles de Tanger ou de Tripoli, d’Alger ou de Tunis lui sont familiers : elle a longtemps croisé leurs visages et ceux de leurs cousines musulmanes. Mais « leurs yeux, enjôleurs ou perdus, tristes ou scrutateurs », toujours, la happent. « Depuis des années, je me raccroche à eux en décryptant les bouleversements de leur histoire chaotique. » Une histoire dont ces cartes postales portent les signes, que dévoile cette spécialiste des civilisations juives en terre d’Islam.

ECHOS DE LA PRESSE

Lire la recension d’Abdelhafid Hammouche dans le n°1260 d’hommes & migrations, mars avril 2006

Benjamin Stora, France Culture :
« Un très beau livre. »

Papier

  • 17 x 22 cm

  • 128 pages

  • 20 €

  • octobre 2005

  • ISBN 978-2-9120-1936-3

Numérique

Version numérique
non disponible
pour l’instant

Audio seul

Version sonore
non disponible
pour l’instant

Genre-s

Préface

Sans

Traduction

Version Originale

Postface

Sans

Direction

Sans

Illustrations

Sans

Télécharger

Couverture

Avec
le
soutien
de
X
X