Jeter des ponts entre les lieux, les langues et les temps ; dire l’exil, déjà celui de l’enfance. ...Suite




38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45
dialogue {at} bleu-autour {point} com

Après Le Journal de la Commune et L’enterrement de Jules Vallès, ce volume clôt la trilogie consacrée à la Commune de Paris par Éloi Valat. Ses dessins, comme taillés à la hache, donnent à voir une révolution au jour le jour, dans sa banalité lyrique, héroïque, tragique. Il les entoure de textes d’époque, d’abord de Jules Vallès qui fouette de sa plume les ardeurs de la dernière heure. On lit aussi des lettres de mouchards, des rapports de police, et, côté Communards, des ordres militaires désespérés. « Rien n’échappe à Vallès, rien n’échappe à Éloi Valat de cette boucherie. Vallès, Valat, leur trilogie, le bonheur du lecteur », écrit Marie-Hélène Roques, préfacière de La Semaine sanglante de la Commune de Paris.

ECHOS DE LA PRESSE

Lire Jean-Marie Borzeix, ancien directeur de France culture 
« Un travail d’une modernité époustouflante : une révélation. »

Emmanuel Laurentin sur France Culture :
« On sent une révolution en marche, une fébrilité, la dimension du combat, l’omniprésence de la mort. »

Lire l’article « Commune de Paris : la semaine capitale » de Beatrice Vallaeys dans Liberation :
« Eloi Valat est littéralement emporté par cet épisode de l’histoire de France. »

Lire l’article « Paris-Barricades » d’Evelyne Pieiller dans Le Monde diplomatique, septembre 2013

Lire Marie-Hélène Roques

Papier

  • 22 x 30 cm

  • 160 pages

  • 28 €

  • mars 2013

  • ISBN 978-2-35848-046-8

Numérique

Version numérique
non disponible
pour l’instant

Audio seul

Version sonore
non disponible
pour l’instant

Traduction

Version Originale

Postface

Sans

Direction

Sans

Illustrations

Télécharger

Couverture

Avec
le
soutien
de
X
X