Jeter des ponts entre les lieux, les langues et les temps ; dire l’exil, déjà celui de l’enfance. ...Suite




38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45
dialogue {at} bleu-autour {point} com

Édition illustrée et commentée – En librairie le 30 octobre
 
L’attaque du roman est bénie : « Ce fut en allant voter Pompidou que Frère Grégoire rencontra le péché. »
Diable : désobéissant au supérieur de son abbaye bour­bonnaise, il vote communiste puis part vivre d’amour et de saint-pourçain frais.
Pour autant, Grégoire Quatresous, ci-devant ouvrier agricole, ne jette pas sa vocation aux orties : dans la joyeuse langue du cru, il célèbre les bienfaits divins d’ici-bas, allant jusqu’à fonder une abbaye rabelaisienne. Et toute une France rurale et gaillarde, rétive au satané progrès, reprend vie.
« Ce trappiste à bonne tête de Bourvil, a écrit Brassens, La Fontaine et Marcel Aymé l’auraient aimé comme un frère. » Alors relisons cette fable drôle, cette farce épique, ce trésor aujourd’hui oublié de littérature populaire. Et rendons grâce à René Fallet.

ECHOS DE LA PRESSE

• Lire l’article de La Montagne du 16/10/2020

Papier

  • 17 x 22 cm cm

  • 288 pages

  • 27 €

  • novembre 2020

  • ISBN 978-2-35848-152-6

Numérique

Audio seul

Genre-s

Thème-s

Préface

Traduction

Version Originale

Postface

Sans

Illustrations

Télécharger

Couverture

Avec
le
soutien
de
X
X