Jeter des ponts entre les lieux, les langues et les temps ; dire l’exil, déjà celui de l’enfance. ...Suite




38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45
dialogue {at} bleu-autour {point} com

« Qui sont ces gens dont les corps se parent d’objets de nature ? Par quel chemin sont-ils venus au monde en ignorant tout de la Bible ? Je les trouve plus beaux que les Européens, plus unis dans leurs gestes. On dirait qu’ils ne souffrent pas. Savent-ils qu’ils sont en vie ? »
Extrait du journal de Robinson

ECHOS DE LA PRESSE

Lire la chronique de Philippe Castells dans Le Matricule des Anges  :
« Le style narratif est proche du conte philosophique, notre Robinson a quelque chose de Candide […] Ces lignes sereines […] rappellent la verne d’un Dhôtel, une philosophie qui a trait à une paisible remise en question. »
 
Lire Daniel Martin dans La Montagne Centre France
« Le charme d’une écriture charnue, mouvante, sensible aux variations multiples de l’âme et de la météo. [Robinson] rompt avec l’esprit colonial et s’ouvre aux autres cultures, homme parmi les hommes. Il cède à la mondialisation, sans vouloir globaliser. »
 
Lire Céline Musseau dans Sud Ouest  :
« Un premier roman sur la vie, l’amour et les volcans qui réussit le pari d’être aussi drôle que poétique. Un vent de liberté, un souffle de vie dans un monde incompréhensible. »

Papier

  • 13 x 17 cm

  • 88 pages

  • 9 €

  • mars 2006

  • ISBN 2-91-20-19-39-7

Numérique

Version numérique
non disponible
pour l’instant

Audio seul

Version sonore
non disponible
pour l’instant

Genre-s

Thème-s

Préface

Sans

Traduction

Version Originale

Postface

Sans

Direction

Sans

Illustrations

Sans

Télécharger

Couverture

Avec
le
soutien
de
X
X