Jeter des ponts entre les lieux, les langues et les temps ; dire l’exil, déjà celui de l’enfance. ...Suite




38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45
dialogue {at} bleu-autour {point} com

Édition commentée et illustrée – En librairie le 30 octobre
 
Fac-similé d’une édition rare de Mon frère Yves, illustrée par Renefer
(Le Livre Contemporain, 1927) Œuvres de Renefer © Gabrielle Thierry
Éclairages inédits réunis par Alain Quella-Villéger et Bruno Vercier (préfacier)
et dus aussi à Richard Berrong, Claudia Leonardi Clot, Fañch Postic, Gaultier Roux, Gabrielle Thierry et Damien Zanone
 
Pierre, le prénom adopté par l’officier de Marine Julien Viaud (1850-1923) pour compléter son nom de plume Loti, a pu être emprunté à l’athlétique matelot Pierre Le Cor, alias Yves Kermadec, son grand ami, son « frère » Yves…
L’écrivain fait œuvre pionnière d’autofiction avec ce récit, paru en 1883, qui annonce Pêcheur d’Islande (1886), son autre roman breton. Avant Mac Orlan ou Jean Genet, il apporte sa pierre à la mythologie de la mer et des ports, Brest en tête. L’alcool, souvent, coule à flots dans ses « histoires de la vie ». Tiraillé entre la règle et l’instinct, l’excentrique officier Loti est fasciné par un renard tatoué sur la peau d’un marin, par des matelots qui dansent entre eux « comme des animaux à l’état libre », par Yves qu’il tire de l’ivresse.
C’est un roman un peu fou et palpitant, sombre et gai, aux personnages puissants. Sans doute le plus surprenant de son auteur. « Les histoires de la vie, écrit-il à sa toute fin, devraient pouvoir être arrêtées à volonté comme celles des livres… »

Papier

  • 17 x 22 cm cm

  • 440 pages

  • 32 €

  • novembre 2020

  • ISBN 978-2-35848-153-3

Numérique

Audio seul

Genre-s

Thème-s

Préface

Traduction

Version Originale

Postface

Sans

Illustrations

Avec
le
soutien
de
X
X