Jeter des ponts entre les lieux, les langues et les temps ; dire l’exil, déjà celui de l’enfance. ...Suite




38 avenue Pasteur
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
France
+33 (0)4 70 45 72 45
dialogue {at} bleu-autour {point} com

Nègre. Que faire de ce mot tabou ? Surtout pas le taire, mais l’interroger, pense Françoise Vergès, qui retrace son destin chargé. Lire, par exemple, l’article nègre du Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle de Pierre Larousse. Republié ici, cet article d’un héritier des Lumières exhume un racisme brut, qui perdure de nos jours. Mais se borner à s’indigner serait stérile.
« Il faut d’abord comprendre comment le “blanc” est devenu une couleur qui s’est parée du masque de l’universel mais qui opère comme une ligne de partage. » Puis « Noirs » et « Blancs » devraient ensemble questionner les mémoires et les contradictions des uns et des autres, engager des luttes pour l’égalité. « Ce sont ces passerelles qui affaibliront la ligne de couleur », conclut Françoise Vergès, et qui permettront, en la dépassant, « d’inventer une démocratie post-raciale ».

ECHOS DE LA PRESSE

Lire l’article de Valérie Marin la Meslée dans Le Point du 10 mai 2007 :
« [Une] salutaire réédition, [précédée d’une] éclairante préface. […] Ces pages résument de façon saisissante, et dénoncent, trois siècles d’esclavage. […] On expérimentera ici l’utilité de connaître ce passé pour que, de part et d’autre, l’on puisse, comme l’écrit Françoise Vergès, dépasser cette “ligne de couleur”. »

Papier

  • 13 x 17 cm

  • 120 pages

  • 12 €

  • mars 2007

  • ISBN 978-2-9120-1961-5

Numérique

Version numérique
non disponible
pour l’instant

Audio seul

Version sonore
non disponible
pour l’instant

Genre-s

Traduction

Version Originale

Postface

Sans

Direction

Sans

Illustrations

Sans

Télécharger

Couverture

X
X